Art et culture

Rapport entre culture et modernité

 

Cette photo  met en scène un sujet en costume moderne dans un cadre culturel rappelant ses origines africaines. Cette image est illustration parfaite de l’universalité du patrimoine culturel de notre pays le Bénin. Déjà en 2001, un pan de ce patrimoine oral représenté par le Gèlèdè a été originellement proclamé avant d’être inscrit en 2008 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO.

L’image vient illustrer les racines africaines d’un personnage habillé en costume. La moitié de son visage maquillé fait référence aux cicatrices raciales en Afrique qui sont des signes  ethniques distinctifs. La main gauche (main du cœur) accroché au masque Gèlèdè  porteur du message (X) rappelle que le sujet, bien qu’ayant des tendances empruntées d’une culture étrangère, reste attacher  aux valeurs de sa terre natale. Cette photo est prise en situation réelle dans la forêt de Ouidah, ville historique du sud du Bénin, en Afrique de l’Ouest.

X : « Dan wili béssé alizontô nan lon anh » (qui est un adage en milieu fon) ; signifie  que si le serpent attrape la grenouille les passants ne le permettraient pas.

Le masque met en scène une grenouille venue s’abreuver à une rivière mais qui se  fait attraper par un serpent. Les autres animaux de la forêt pour secourir la  grenouille évidemment plus faible que le serpent se ruent sur ce dernier pour défendre le plus faible (la grenouille). Dans le cas d’espèce, le sujet en costume est la grenouille, le costume (la mode occidentale)  qui  le détourne de ses origines, et le masque représentant toutes ces richesses culturelles.

Crédit Photo: Darios TOSSOU

Model: Arcady AGBOTON

Make Up: Isabelle GOMEZ,Awa DHALI

Share:

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :