Fashion

La Fashion Week en quelques clics – SOB17 Cotonou

 La SOB Fashionweek demeure maîtresse dans l’Art d’imaginer des silhouettes aux accents street. Lorsque l’envie d’évasion dans les airs de la mode vous anime, vivre un tel événement vous procure des frissons d’émotions et vous donne le sentiment de vivre un moment inoubliable. Ambiance décontractée, décor fun, public en feu, podium en feu. Si, si, vous avez bien lu: podium en feu. Cette saison encore, les créateurs n’ont pas dérogé à la règle: du Street wear au High street en passant par le High Fashion, nous avons eu l’immense plaisir d’assister du 27 au 30 Décembre 2017 à la deuxième édition de la SOB fashionweek.

Focus Styliste 1 : TEED

 

De son vrai nom Petros TETTEH, celui qui en 2016 fût désigné meilleur jeune créateur du Bénin, nous présentait sa collection : “ASI BA Ô qui se lit (assibaã) ce qui veux dire en langue fon “l’épouse ne veut pas”. Elle célèbre la rébellion de la femme africaine et  principalement béninoise qui se libère des dictas de la société. Le prénom Assiba dans l’inconscient collectif béninois renvoie à la caricature d’une paysanne soumise à son époux et introvertie d’où la traditionnelle phrase “Assiba wo o biah?” signifiant “Assiba la pâte est-elle prête?”, comme si la femme était prédestinée à se limiter à faire la cuisine et s’occuper de la famille.

Cette collection est  essentiellement composée de drapés blancs et dorés accessoirisés de raphia inspirés de la Grèce de l’époque d’une certaine Athéna et de l’Égypte antique sous le règne de Néfertiti ou Cléopâtre. Ces muses absolues féministes avant-gardistes symbolisant le pouvoir, la beauté, la liberté sexuelle, la liberté de vie et l’intelligence. Elles ont régné sans  partage sur le cœur d’hommes puissants et leur beauté légendaire a mené des  pays à la guerre. Ce sont des sources d’inspirations pour toutes les Assiba d’aujourd’hui qui se battent pour mener une vie meilleure que celle de leurs mères. Alors, à tous les hommes qui pensent que la place de la femme est uniquement à la cuisine, n’oubliez pas que c’est là que sont rangés les couteaux. Faites silence et levez-vous. Assiba arrive…

Focus Styliste2 : Mélina G

 

Mélina  GANDAHO K , est une jeune styliste  béninoise tout juste âgée de 13 ans. Elève en classe de 4ème, elle nous présentait sa première collection « Chic et Glamour ».  “J’ai commencé à dessiner des ébauches de vêtements à l’âge de 8 ans. Au début ce n’était que pour le fun et j’utilisais surtout mon ardoise. Puis à l’âge de 9 ans à l’aide d’un cahier de dessin, j’ai vu mon coup de crayon s’affuter et  je réalisais de véritables modèles. Ma source d’inspiration c’est tout ce qui m’entour, la musique, les animaux, les fleurs. J’ai découvert que j’avais une passion pour la mode et particulièrement pour le stylisme modélisme lorsque mes parents au cours des vacances scolaires 2009, ont accepté que je fasse un stage dans deux ateliers de couture à Parakou puis à Abidjan.  A ce jour je possède dans mon cahier de dessin plus de 30 modèles affirme t-elle.

Création composée essentiellement de tenues de cocktails, mariages et/ou de soirée, la styliste a privilégié différentes variantes de satin agrémentées avec du pagne ou de la dentelle. Les couleurs choisies sont chatoyantes: le bleu, le jaune et le vieux rose. Cette première collection de vêtements est destinée aux adolescentes, jeunes femmes actives qui souhaitent apporter une touche de chic et de jeunesse  à leur garde robe avec beaucoup d’originalité. Mélina reçu une ovation du public lorsqu’elle permit à un mannequin de défiler malgré sa motricité réduite.

Focus Mannequin 1 :  Fredy MANYONGO

MANYONGO Moukelle  Fredy François, 24ans 1m98 ,75kg. Présenté comme le mannequin le plus influant du Cameroun par le Kwata Magazine, celui qui fut l’égérie de la marque «DEIDOBOY » et  sacré meilleur modèle au  Festival de la Mode et du Mannequinat Africain (FESMMA) au Bénin, nous a gratifié d’une prestation hors pair tout au long de cette fashionweek. Nominé comme modèle de l’année à la fashion week men’s Nigeria 2017, Fredy est un  habitué des grands podiums en Afrique. Ce jeune homme au physique atypique, silhouette longiligne, captivait l’attention de tous les photographes de par sa prestance sur podium. Appréciez en image la carrure du félin.

 

 

 

Focus Mannequin 2 : Mario DANGNIVO

  DANGNIVO Mario Philipps , 22ans et 68kg, vient tout juste de boucler une année d’expérience dans la mode.
Béninois, ce pure produit de la Angel’s Models Management est présenté comme l’étoile montante du mannequinat béninois. Son visage angélique a fait le bonheur de nombreux podiums tels que : SOB FASHION WEEK 2016 au Benin,  FASHION FOR WORLD CANCER DAY 2017 au Togo, MERCEDES-BENZ AFRICAN FASHION FESTIVAL 2017 au Ghana, NIGERIA FASHION AND DESIGN WEEK 2017 au Nigeria et OYEMI FASHION SHOW 2017 au Bénin. Pétri de talent, sa faible expérience n’est pas un frein à sa sollicitation à de nombreux évenements d’envergure internationnale. Comme on le dit souvent : «aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années».

 

 

 

 

Focus Mannequin 3 : Sarah ALOGNINOUWA

  Tout juste agé de 19 ans, cette jeune perle du mannequinat béninois était pour nous une belle révélation.  Produit de la Top Modèle Academy, visage nouveau, expression faciale neutre sur chacun de ses passages, moins actrice sur podium et vendant mieux  les créations portées, cette promesse de la mode béninoise a un parcours plutôt modeste mais diversifié. Des évenements tels que Modash night 2016, Fluo party 2, TMA awards 2017, SoB FashionWeek 2017 ont vu passer sa silhouette.

Share:

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :