Art et culture

BANGALA: L’identité d’une tribu de guerriers !

Les Bangala sont l’ensemble des groupes ethniques bordant le fleuve (Moyen-Congo et Haut-Congo) et ses régions limitrophes dans le bassin du fleuve Congo. Comme beaucoup d’ethnies bantoues, ce groupe ethnique est d’origine soudanaise ou bantoue. Ses principales ethnies sont les Budja, Ngombe, Poto, Doko, Mondunga, Pakabete, Benzale et Bozoki dans le district de la Mongala, et les Ngbandi, Ngbaka, Mbanza, Monzomba, Mwe, Libinza, Ngombe, LikokaNgundu, etc. dans les districts du Nord-Ubangi et Sud-Ubangi.

Les ethnologues regroupent parfois les différentes ethnies du fleuve car celles-ci partagent certaines caractéristiques communes (style de vie, culture, etc.). Cependant des différences linguistiques et culturelles demeurent. En général une personne ne s’identifie pas au groupe bangala mais plutôt à sa tribu ou son groupement de villages, le groupe bangala a seulement une importance au niveau politique.

L’identité bangala n’est pas clairement définie, n’empêche que l’on relève certaines caractéristiques propres à ce peuple. Il serait frivole, sans gêne, hostile et très habile à la guerre. Leur taille est normale mais on peut trouver ceux qui sont très élancés. Leur habilité à la guerre leur valut, d’être les premiers natifs du Congo recrutés en 1887, dans la force publique (armée de l’état indépendant du Congo).

Vivant sur les bords du fleuve, les bangala excellaient dans l’art de fabriquer des pirogues qui servait au moyen de transport à tout le monde, y compris dans la fabrication leur tam-tam , le lokolé, la corne , likembe, la ngong etc. Ils ont un régime alimentaire se caractérisant par la prédominance des féculents, dont, le manioc occupe une place de choix.Ils sont également des consommateurs de produits de pêche et de chasse (poisson, tortue, crocodile, serpent , l’anguille etc.).

Cette image met en scène, Fredy MANYONGO, mannequin camerounais gardant ainsi l’authenticité de l’Afrique centrale. Le maquillage fait référence aux scarifications des guerriers Bangala. Le regard agressif rappel le caractère hostile de ce peuple et les tam-tam pour évoquer l’art de fabriquer par lequel est distingué cette tribu.

Model: fredy MANYONGO

Credit Photo: Marc Arthur KIDJO

Share:

Leave a reply

%d blogueurs aiment cette page :